Home\Qui sommes-nous\ Mandat du Comité

Mandat du Comité

Le Comité scientifique des Nations Unies pour l'étude des effets des rayonnements ionisants a été créé en 1955 par la résolution 913 (X) de l'Assemblée générale, en réponse aux nombreuses préoccupations relatives aux effets des rayonnements ionisants sur la santé et l'environnement. Au fil des décennies, l'UNSCEAR s'est imposé comme l'autorité mondiale en matière de rayonnements ionisants. Analyser la masse des nouvelles informations concernant les niveaux et les effets des rayonnements et en faire une synthèse cohérente à l'usage des responsables politiques et autres parties prenantes reste un défi majeur.

"L'Assemblée générale charge le Comité:"

(a) De recevoir et de réunir sous une forme judicieuse et utile la documentation suivante sur la radioactivité, fournie par les Etats Membres de l'Organisation des Nations Unies ou membres des institutions spécialisées:

(i) Rapports sur l'intensité observée des radiations ionisantes et de la radio-activité ambiante;

(ii) Rapports sur les observations et les expériences scientifiques, relatives aux effets des radiations ionisantes sur l'être humain et sur son milieu, qui sont en cours ou seront entreprises ultérieurement par des organismes scientifiques nationaux ou par des autorités des gouvernements nationaux;

(b) De recommander des normes uniformes en ce qui concerne les méthodes de prélèvement et l'instrumentation, ainsi que les méthodes de mesure des radiations à employer pour l'analyse des prélèvements;

(c) De rassembler et de grouper sous une forme unifiée les divers rapports visés au point i de l'alinéa a ci-dessus, relatifs à l'intensité observée des radiations;

(d) De faire une étude comparative des rapports des divers Etats visés au point ii de l'alinéa a ci-dessus, en évaluant chaque rapport pour déterminer son utilité aux fins des travaux du Comité;

(e) De présenter chaque année un rapport sur l'état des travaux et d'établir un résumé des rapports reçus au sujet de l'intensité des radiations et des effets des radiations sur l'être humain et sur son milieu, ainsi que les évaluations visées à l'alinéa d ci-dessus, en indiquant également les programmes de recherches qui pourraient demander une étude plus poussée;

(f) De communiquer au Secrétaire général, chaque fois que le Comité le jugera utile, les documents et évaluations visés ci-dessus, pour publication et transmission aux Etats Membres de l'Organisation des Nations Unies ou membres des institutions spécialisées."

L'UNSCEAR n'étudie pas les bienfaits ou les aspects économiques de la technologie de l'irradiation et ne définit pas non plus de politique en matière de protection, questions qui relèvent du mandat d'autres organismes internationaux.

Last updated: Tuesday, 16 December 2008